• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 9 décembre 2007
( 9 décembre, 2007 )

Journée de formation sur les OMD

 

 

Plaidoyer pour une structure de volontariat en Mauritanie 

 

Ce 7 décembre dernier, en partenariat avec l’AFVP et quelques clubs universitaires tels que «le Club de l’Excellence de l’Etudiant » présidé par Ousseynou Cissé et «Eco-Plus » dirigé par Mahmoud Ly, le PNUD a organisé une session de formation à l’attention d’une vingtaine d’étudiants de l’Université de Nouakchott sur «le volontariat et les Objectifs du Millénaire pour le Développement ». Pendant, cette journée de formation, trois communications sur «l’implication des volontaires dans la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement », «le renforcement des structures de volontariat, l’exemple du Corps de la Paix »et«le Volontariat et le système des Nations Unies » furent développées successivement par Hama Ould Souvi, Président du Réseau National de la Jeunesse, Dame Ba, chargé de formation au Corps de la Paix et enfin Frances Bellaobo, chargé de programme aux Volontaires des Nations Unies(VNU). 

 

«Le volontariat, c’est du social, c’est de la solidarité » faisait remarquer Hama Ould Souvi. En d’autres termes, comment les volontaires peuvent-ils participer à la réalisation des OMD, identifiés en 2000 par les experts des Nations Unies pour permettre aux pays en voie de développement notamment d’améliorer leurs conditions de vie progressivement. Tous les 8 points contenus dans la Déclaration des Objectifs du Millénaire pour le Développement ont été passés en revue pour essayer de faire comprendre aux étudiants l’importance de la réalisation des OMD. Durant les échanges et les interventions des participants, il a été souligné l’urgence d’agir, car, en Mauritanie, tout n’est pas rose. Par exemple dans les domaines de la santé maternelle et infantile où notre pays a beaucoup encore à faire. «Il est inacceptable que cette situation continue » a lancé en cri d’amertume le Président du Réseau National de la Jeunesse. Les OMD nous concernent tous. L’exemple le plus illustrant concerne le domaine de la protection de l’environnement où les changements climatiques n’épargnent personne et par conséquent, toute l’humanité doit agir de concert pour essayer de trouver des solutions et des alternatives à ces problèmes sans précédents. 

L’autre Objectif qui doit nous mobiliser concerne le VIH/Sida. En 2006, il y a eu 39 millions de séropositifs à travers le monde. Ces chiffres sont tombés de 33 à 34 millions. Dans certains pays africains, il y a eu des progrès mais par contre, dans d’autres pays, le taux a considérablement augmenté. Qu’en est-il de la Mauritanie ? Est-ce que le taux a augmenté ou baissé ? Ces interrogations sont aussi valables dans le domaine de l’éducation primaire pour tous. En effet, l’objectif 2 qui est un élément important pourrait permettre à la Mauritanie de sortir des canevas de l’ignorance. 

Quant à l’objectif 3 qui concerne l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, il a suscité au cours des échanges beaucoup de débats, d’interprétation, de passion et de contradiction. Il a été relevé en Europe que les hommes et les femmes ont les mêmes chances. En Afrique et plus particulièrement en Mauritanie, tel n’est pas le cas pour des raisons essentiellement religieuses et sociales voire même politiques. Ceci a créé un déséquilibre notoire en défaveur de la femme qui ne participe guère au développement du pays et aux prises de décision. 

Sur le premier Objectif(Réduire l’extrême pauvreté et la faim), la Mauritanie a fait d’importants progrès malgré un contexte économique parfois peu favorable. Autre Objectif réussi par la Mauritanie et salué par les Nations Unies concerne la scolarisation des filles. 

Sur chaque Objectif, des solutions et des contributions ont été apportées. Maintenant, reste à savoir quelle stratégie pouvons-nous(les volontaires, ndlr) adopter pour réaliser les OMD ? Ceci demande incontestablement de la volonté, des ressources humaines et des moyens car «on est obligé de faire des progrès ». Les OMD sont réalisables donc vu les propositions qui ont été faites par les différents participants. Par exemple, par rapport à l’objectif 1 relatif à la réduction de l’extrême pauvreté et la faim, il a été préconisé d’aménager des terres cultivables pour pouvoir assurer notre autosuffisance alimentaire puisque presque tous nos produits alimentaires sont importés de même qu’aussi réduire le salaire des autorités au profit des pauvres car plus de 80% de la population mauritanienne vivent sous le seuil de la pauvreté. 

En Mauritanie, le volontariat n’est pas officiellement reconnu par l’Etat contrairement à d’autres pays comme les Etats Unis d’Amérique où un volontaire du Corps de la Paix peut bénéficier de quelques avantages qui peuvent lui permettre de se préparer à une vie professionnelle, de continuer ses études et surtout d’être reconnu par l’Etat. Pourquoi donc, aux yeux de Dame Ba, on ne s’inspirerait pas du Corps de la Paix pour créer une structure semblable en Mauritanie avec un programme bien défini et ficelé dans divers secteurs d’activités comme la Santé, l’Education, l’Agro/Environnement, la promotion de l’éducation des filles et la promotion des nouvelles technologies et des PME. Ainsi donc, le rôle du volontaire est incontournable dans la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement. Cette journée de formation en réalité est une ébauche pour la mise en place prochaine d’une structure de volontariat en Mauritanie d’ici 3 ans. Comme l’a rappelé Frances Bellaobo, la récompense financière n’est pas le principal motif de l’engagement du volontaire. Le volontariat contribue à renforcer la cohésion sociale grâce aux liens de confiance et de réciprocité entre les gens. Il est également prévu de construire un Centre de Volontariat et de Coopération à l’Université de Nouakchott pour initier les étudiants au cours de développement. 

Babacar Baye Ndiaye 

ducdejoal@yahoo.fr 

  

|