( 13 décembre, 2007 )

Ministère du Commerce et de l’Industrie

 

Journée d’Encadrement au profit des ADC 

 

Ce jeudi 13 décembre à l’hôtel Atlantic de Nouakchott, le Ministère du Commerce et de l’Industrie en partenariat avec l’Organisation Internationale de la Francophonie a organisé une Journée d’encadrement au profit des Associations de Protection des Consommateurs sur le contrôle de la qualité et le respect des normes destinées à la consommation humaine et animale. 

 

Cette Journée d’Encadrement fut une opportunité d’échanges qui a permis d’ouvrir le dialogue entre la Direction de la Protection des Consommateurs et les Organisations des Associations de Défense des Consommateurs mauritaniens. Ce fut aussi une occasion des deux parts de discuter du décret n°2007-064 fixant les conditions de contrôle de la qualité et de respect des normes destinées à la consommation humaine et animale. Ce décret en effet ne concerne pas les produits de pêche. Celui-ci  a prévu par ailleurs dans son article 19 des sanctions allant de 10.000 à 3 millions d’ouguiyas contre ceux qui falsifieraient des aliments destinés à la consommation humaine et animale ou ceux qui tenteraient d’importer, de fabriquer, d’exposer, de mettre en vente ou de distribuer des substances médicamenteuses falsifiées, avariées ou périmées. Une mesure saluée par les Associations de Défense des Consommateurs(ADC) qui ont appelé les autorités à plus de vigilance et de dureté concernant l’application effective des mesures contenues dans ce décret signé par Sidi Ould Boubakar(Premier ministre sous la transition, ndlr) ainsi que d’autres dispositions prises relatives à la protection des consommateurs. 

Durant cette journée, il a été surtout question de faire un diagnostic et un état des lieux des produits destinés à la consommation humaine ou animale mais surtout d’insister sur le rôle primordial que peuvent jouer les Associations de Défense des Consommateurs(ADC) dans la régulation de tous les paramètres liés à la qualité des services et marchandises offertes. Cette journée de sensibilisation et de concertation a montré aussi l’absence de stratégies suffisamment conséquentes de la part des Associations de Défense des Consommateurs(ADC) pour mettre en pratique leurs ambitions sur le terrain. 

En Mauritanie, sous la pression des Associations de Défense des Consommateurs(ADC), les pouvoirs publics ont fini par élaborer une législation en institutionnalisant notamment ces associations de protection des consommateurs. Cette volonté des autorités s’est aussi accompagnée au grand bonheur des Associations de Défense des Consommateurs par la création d’organismes chargés de recevoir les plaintes des consommateurs. 

Contrairement à d’autres pays où les Associations de Défense des Consommateurs constituent un contre-pouvoir réel et menaçant, ces dernières, en effet, dans notre pays, sont méconnues du grand public. Ceci explique en grande partie les insuffisances de leurs actions dans notre pays où les laboratoires de contrôle et les ressources humaines manquent terriblement mais surtout où les consommateurs sont souvent envahis par des produits périmés ou avariés. 

Toutefois, par rapport à tous les problèmes qui ont été soulevés au cours de cette Journée d’encadrement des Associations de Défense des Consommateurs, des perspectives relatives à l’élargissement du domaine d’action de ces associations furent dégagées afin de permettre leur meilleure connaissance au près du public. 

Babacar Baye Ndiaye 

  

 

Pas de commentaires à “ Ministère du Commerce et de l’Industrie ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|