( 28 février, 2008 )

Ewlade Leblade

Démenti de l’implication d’un des leurs dans l’assassinat des 4 touristes français

 

Interloqués, ébahis, surpris! Les mots ne semblent pas proportionnés pour exprimer le sentiment de surprise du Groupe Ewlade Leblade à la sortie de l’article publié par Jeune Afrique sous la plume de Marianne Meunier à l’implication d’un des membres du groupe. En effet, leur surprise fut grande de voir l’un des leurs(Hamad Ould Chabarnou confondu avec Mohamed Ould Mbeirikatt) cités dans l’affaire de l’assassinat des quatre touristes français, le 24 décembre 2007 à Aleg.  Khadim, le manager du groupe, a démenti catégoriquement ces allégations en niant toute implication de près ou de loin de l’un des membres du groupe. Il a tenu à préciser que de telles allégations parues dans Jeune Afrique du 20 au 26 janvier dernier n’engage que l’auteur de cet article qui a été selon lui mal informée sur le groupe. Comble de l’ironie et à leur grande surprise, cette information circulait plus d’un mois sans qu’aucun des membres du groupe ne soit au courant de cette information qui risque de ternir l’image du groupe à l’extérieur. “D’où viennent ces informations ? Nous sommes pour le moment dans l’impossibilité de le dire. L’essentiel pour nous ce qu’on devrait faire en tant que groupe, nous l’avons fait ”, a affirmé le manager du groupe, Khadim, qui a laissé entendre qu’ils ont consulté déjà leur avocat pour que cette affaire soit portée devant la justice. Apparemment, c’est un coup dur que vient de subir ce groupe qui a dû mal à comprendre la source de ces informations. Certains journaux même de la place se sont permis à relayer cette information diffusée par Jeune Afrique.

Babacar Baye NDiaye

Pas de commentaires à “ Ewlade Leblade ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|