• Accueil
  • > ACTUALITES
  • > Organisations de la Société Civile:Les Nations Unies et la Banque Mondiale prêtes à appuyer leur restructuration
( 28 février, 2008 )

Organisations de la Société Civile:Les Nations Unies et la Banque Mondiale prêtes à appuyer leur restructuration

Le centre d’information et de documentation des nations unies et la banque mondiale a organisé hier un débat intitulé «Regard croisé sur la problématique de la société civile en Mauritanie : quelles stratégies des nations unies et la banque mondiale ? » Ce débat a vu la participation de plusieurs organisations de la société civile.

Faible structuration, déficit de moyens, de formation, d’expérience, faible décentralisation, déficit d’accès aux sources de financement nationales et internationales…Voilà en substance les faiblesses dont souffre la Société Civile Mauritanienne. Autant dire des difficultés qui l’empêchent de jouer et de remplir pleinement son rôle. C’est dans ce cadre que le Représentant de la Banque Mondiale en Mauritanie, Monsieur François Rantrua a promis que son institution va accorder un intérêt particulier à la société civile mauritanienne qu’elle associera désormais dans ses actions. «Cela va de la promotion de la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption en passant par la promotion des droits économiques et sociaux, la lutte contre le VIH/Sida, le renforcement des capacités, la promotion de la démocratie et la transparence dans la gestion des ressources naturelles », a-t-il déclaré tout en rappelant que les Organisations de la Société Civile jouent un rôle important dans l’atteinte des principaux objectifs de la Banque Mondiale à savoir la promotion d’une croissance économique équitable et la réduction de la pauvreté.

Dans son exposé introductif, Alessandra Pellizzeri a rappelé l’importance que joue la Société civile en matière de bonne gouvernance et de contrôle sur l’action publique du gouvernement. Dans le cadre de la restructuration des Organisations de la Société Civile, le gouvernement avait initié deux mesures phares dans ce sens à savoir : mettre en place une nouvelle plate-forme de la société civile et réfléchir sur l’avant projet de loi pour les associations, statuts et modalités pratiques pour la mise en place de cette forme. Il a été relevé au cours de ce débat que pour pouvoir véritablement jouer son rôle, la Société Civile doit disposer de réelles capacités d’action. Le PNUD a beaucoup participé à la naissance de la société civile mauritanienne. Dans cette optique, le PNUD va mettre en œuvre une nouvelle stratégie pour la Société civile en définissant une approche sélective sur la base de critères objectifs et permettre aux OSC d’être opérationnelles dans un environnement favorable à l’autonomisation de la société civile qui passe par l’établissement d’un code de déontologie.

A l’issue de ce débat, on peut penser que rien ne va au sein de la société civile mauritanienne qui manque d’organisation et de coordination. Comme l’a rappelé le représentant de la Banque Mondiale en Mauritanie, l’objectif de ce partenariat est de renforcer la concertation et l’implication effective des OSC dans le travail que fait la Banque Mondiale en Mauritanie.

Babacar Baye Ndiaye

Pas de commentaires à “ Organisations de la Société Civile:Les Nations Unies et la Banque Mondiale prêtes à appuyer leur restructuration ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|