• Accueil
  • > ACTUALITES
  • > Interview de Mahmoud Boubacar Ly, président d’Eco-Plus: »l’implication de la jeunesse mauritanienne dans le développement du pays est encore embryonnaire »
( 24 mars, 2008 )

Interview de Mahmoud Boubacar Ly, président d’Eco-Plus: »l’implication de la jeunesse mauritanienne dans le développement du pays est encore embryonnaire »

Les étudiants mauritaniens, à l’instar des autres étudiants du monde entier, ont célébré le 12 mars dernier, la fête internationale de l’Etudiant. Mahmoud Boubacar Ly, président d’Eco-Plus(une association qui regroupe les étudiants en Economie et Gestion), et coorganisateur de cette manifestation, a bien voulu se prêter à nos questions. 

Le Rénovateur Quotidien : Tantôt(NDLR, cette interview a eu lieu mercredi 12 mars 2008), dans vos propos, vous demandiez aux étudiants mauritaniens de s’impliquer davantage dans le développement de leur université. Pourquoi cet appel ? 

Mahmoud Boubacar Ly : Cet appel, c’est tout simplement l’appel d’un citoyen qui cherche à réunir l’ensemble de la composante estudiantine du pays dans le but de trouver les voies et moyens qui permettront de pouvoir participer au développement surtout de notre pays. Ceci doit passer par les jeunes qui constituent sans doute l’avenir de ce pays et par conséquent leur implication devient nécessaire dans ce processus. Il faut promouvoir en eux la capacité de créer et de travailler ensemble, de regrouper leurs idées et de les affronter pour pouvoir relever les défis relatifs au développement et à l’émancipation des différentes couches de la population mauritanienne. 

Le Rénovateur Quotidien : Justement, vous parlez d’implication. Pensez-vous que la jeunesse mauritanienne est assez impliquée dans le développement du pays ? 

Mahmoud Boubacar Ly : L’implication de la jeunesse mauritanienne dans le développement du pays est encore embryonnaire. Présentement, il y a peu de jeunes mauritaniens qui s’intéressent à l’actualité de leur pays. Ils ont plutôt l’esprit évasif et trop distrait. Je demande aux jeunes et en particulier les étudiants de savoir organiser leur temps et de se consacrer au développement de leur patrie et de leur nation. C’est très important qu’ils participent au développement de leur pays. 

Le Rénovateur Quotidien : Partagez-vous l’idée selon laquelle l’horizon est bouché pour la jeunesse mauritanienne ? 

Mahmoud Boubacar LY : L’ancien régime avait une politique de jeunesse catastrophique et lamentable en matière de politique de jeunesse. Il avait fermé tous les canaux d’information qui devraient permettre à la jeunesse mauritanienne de se renseigner et avoir goût à puiser et à être imprégné de ce qui se passe dans  leur pays. Ceci a causé une passivité de la jeunesse mauritanienne. Il est temps que les gens aient un esprit de veille car leur sort dépend de cela. 

Le Rénovateur Quotidien : Vous êtes étudiant. Quel regard portez-vous sur l’université de Nouakchott ? 

Mahmoud Boubacar Ly : L’université dans sa diversité n’est pas vue sous un aspect très important. Le budget qui doit aller dans le financement de l’université ne va pas entièrement dans les activités universitaires. Je sais- parce que je suis étudiant et que j’ai l’expérience- qu’il y a un potentiel de jeunes qui sont capables de prouver qu’ils ont l’intelligence et la capacité de capter beaucoup de messages. Le gouvernement n’essaie pas de rentabiliser tout cela. Notre université trébuche parce que tout simplement l’administration universitaire ne met pas du sérieux dans ce qu’elle fait. 

Le Rénovateur Quotidien : Vous soutenez donc que rien n’a évolué au sein de cette université depuis quelques années ? 

Mahmoud Boubacar Ly : En vérité, depuis sa création, rien n’a changé. C’est les mêmes bâtiments ! C’est la même construction ! C’est les mêmes modules ! En 2005, on a fait une ‘petite’ réforme. On nous a promis beaucoup de choses : le système LMD, d’améliorer les relations entre professeurs et étudiants, de perfectionner le système universitaire…Mais jusqu’à présent, nous ne voyons aucun changement, aucune évolution de la situation. Tout est resté comme auparavant. On disait que c’est Taya qui a détruit l’aspect de citoyenneté et de travail dans la mentalité des mauritaniens. Aujourd’hui, il n’est pas là mais les gens continuent à pousser les jeunes à être passifs.

Propos recueillis

Babacar Baye Ndiaye 

Pas de commentaires à “ Interview de Mahmoud Boubacar Ly, président d’Eco-Plus: »l’implication de la jeunesse mauritanienne dans le développement du pays est encore embryonnaire » ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|