• Accueil
  • > CULTURE
  • > Anniversaire:Dj Khalzo fête ses 6 ans de microphone
( 9 juillet, 2008 )

Anniversaire:Dj Khalzo fête ses 6 ans de microphone

                  djkhalzo.jpg

En prélude à l’anniversaire de ses 6 ans d’animation et de présentation, Dj Khalzo a tenu une conférence de presse au Centre Culturel Français, ce dimanche 6 juillet, pour parler de cet événement qui aura lieu le 10 juillet prochain avec un grand concert animé par de célèbres groupes de Rap mauritaniens. Il a parlé de ses débuts dans le Rap et sa reconversion au métier de Disc Jockey (DJ). Entre autres sujets évoqués, le manque de soutien dont souffrent nos artistes et ses rapports avec Dj Paco.

 

Avant de se lancer dans le métier d’animateur-présentateur en 2002, Dj Khalzo fut d’abord un rappeur. Il était membre d’un groupe qu’on appelait à l’époque «Children Black Africa ». Quelques années plus tard, il change d’air et se lance, avec Ernesto, alias Thié Koné, dans la formation d’un autre groupe de Rap «Be One Black». Le destin ne tient à rien. Il suffit d’un petit événement quelconque pour que tout bascule, dans un sens ou dans un autre.

 

Il était écrit qu’il deviendrait un jour animateur-présentateur. Le virus du DJ l’a rattrapé un jour, lorsqu’il a remplacé celui qui d’habitude présentait les spectacles. Depuis ce jour-là, il traîne ce virus. Encouragé à cette époque par la bande à Papa Fall et F-Diou qui deviendra plus tard «Military Underground», il décide de rentrer de plain pied dans le métier d’animateur-présentateur.

 

D’encouragements en encouragements, il se sent pousser des ailes. Et puis, «la volonté a commencé à naître, avoue-t-il. Et, au fil des temps, je me suis lancé (dans le métier de DJ) et je suis devenu ce que je suis aujourd’hui. »

 

Un an d’existence, ça se fête, a fortiori 6 ans ! Pour sa 6ème année de microphone, Dj Khalzo a inclus dans la manifestation l’Association des Jeunes Mauritaniens pour la Culture, le loisir et la technique. Ce jeudi 10 juillet, jour d’anniversaire de ses 6 ans de microphone, il y aura 19 prestations de spectacles (individuelles et en groupe) en plus d’un documentaire sur … lui-même !

 

«Ce sera un anniversaire dédié à la jeunesse mauritanienne», explique-t-il. De Minen Teye à Ewlad Leblad en passant par Military Underground, Diam Min Tekky et Rue Publik, pour ne citer que ceux-là, Dj Khalzo a fouiné son nez partout pour dénicher presque tous les meilleurs groupes de Rap et de rappeurs du moment. «Je ne le fais pas pour l’argent», prévient-il.

 

C’est un secret de polichinelle : les artistes mauritaniens souffrent de tout et surtout du manque de mécénat. L’occasion, pour DJ Khalzo, d’évoquer leur sort «En Mauritanie, il y a une activité à laquelle on n’accorde pas assez d’importance. C’est la musique.», déplore-t-il devenu subitement critique. Vous qui avez toujours pensé que Khally Mamadou Diallo alias Dj Khalzo ne sait que se saisir d’un microphone ou annoncer la montée sur la scène d’un artiste, détrompez-vous !

 

Il sait aussi dénoncer. User des détours, il ne connaît pas. «Jamais, un artiste mauritanien n’a organisé un spectacle, un festival soutenu par une entreprise. Ces sociétés-là organisent des manifestations  mais n’invitent pas les artistes mauritaniens. Elles partent au Sénégal chercher des artistes ! », témoigne-t-il en dénonçant l’attitude de nos entreprises qui refusent de sponsoriser les musiciens mauritaniens.

 

«Dis la vérité», rapporte-t-il d’un verset du Saint Coran. Aujourd’hui, celui qui a tout donné à la jeunesse mauritanienne ne demande qu’une chose : que cette jeunesse, longtemps mise au banc, réunisse et fasse des efforts pour participer au développement de la Mauritanie en mettant de côté les préjugés liés à la couleur, à la race, à la communauté, qui sont un terrain dangereux ! 

 

Dj Khalzo compte aussi s’inscrire dans l’ancrage de la démocratie, le respect entre les communautés du pays, l’unité nationale, le changement de mentalités et l’amélioration des conditions de vie des populations mauritaniennes. Il compte, parallèlement, s’engager dans tout ce qui est lutte contre la pauvreté, les pandémies et les endémies en Mauritanie. C’est dans ce cadre que sa collaboration avec l’Association des Jeunes Mauritaniens pour la Culture, le Loisir et la Technique est née.

 

La carrière de Dj Khalzo a connu des hauts et des bas. Le métier d’animateur-présentateur ? «C’est très difficile. C’est très dur», s’empresse-t-il de dire. Mais n’empêche, il a toujours cru qu’au bout du chemin, il y a de la lumière. «Je suis fier d’être un Dj mauritanien. C’est ce qui fait ma fierté ! Sans me jeter des fleurs, si je ne voulais pas vivre en Mauritanie au coté de la jeunesse mauritanienne, je serais parti pour ne plus revenir en Mauritanie (…). Au lieu de partir en France, je préfère rester ici et participer au développement de mon pays», s’exalte-t-il.

 

Homme de principe, il refuse de verser dans la versatilité. Aujourd’hui, il s’insurge contre certaines personnes qui n’ont pas accompli leur mission et surtout contre la manipulation dont la jeunesse mauritanienne est souvent victime à cause d’un système qui, pense-t-il, est mis en place pour coincer l’épanouissement de la jeunesse mauritanienne. «Celui qui va à la chasse doit s’attendre à tout», lâche-t-il, devenant subitement philosophe.

 

 

Ses relations avec Dj Paco ont été abordées au cours de sa conférence de presse qu’il a tenu dans la salle des spectacles du Centre Culturel Français de Nouakchott. Entre lui et Paco, il n’y a aucun malentendu ni un esprit de concurrence ou d’animosité. «Paco, c’est un grand-frère. Seul Dieu sait ce qu’il y a dans mon cœur à son égard», tente-t-il de nous expliquer pour nous faire avaler la pilule. Pour nous convaincre, il part puiser encore dans la sagesse populaire avec son bons sens légendaire, à toute épreuve : «La personne, c’est le cœur. Ce n’est pas la langue ».

 

 

Même s’il reconnaît en Dj Paco, qui n’a pas été présent à sa conférence de presse, sa belle voix et son talent certain, il avoue cependant : «C’est tout à fait normal, quelque part, qu’il y ait des petites querelles. Il arrive des fois qu’on vous coince devant la porte ! Je subis parfois certaines difficultés, mais bon j’oublie. S’il n’est pas là, ce n’est pas parce qu’il n’est pas au courant. Entre lui et moi, il n’y a aucune jalousie.»

 

 

Au cours de sa conférence, il a défendu la cause des jeunes mauritaniens. Dj Khalzo en a profité pour bifurquer vers la politique en demandant l’implication de la jeunesse dans le jeu politique. Et qu’aussi, les partis politiques ouvrent leurs portes aux jeunes mauritaniens en les associant aux prises de décision. Toutefois, il ne se s’est pas contenté uniquement de se ranger du côté de la jeunesse mauritanienne.

 

Il a dénoncé le manque de patriotisme de la part des jeunes mauritaniens qui n’ont aucune idée de la République et de ses institutions. Admirateur de Moktar Ould Daddah, il reprend une de ses citations que le père de la nation aimait à dire : «La Mauritanie sera ce qu’en fera sa jeunesse». Il a pointé aussi un doigt accusateur sur l’attitude des «vieux loups», corrompus qui refusent de céder la place aux jeunes cadres. «Ils lavent le torchon sale sur notre dos et nous les jeunes, nous continuons à dormir», regrette-t-il. Il faut que cela cesse !

 

Babacar Baye Ndiaye

4 Commentaires à “ Anniversaire:Dj Khalzo fête ses 6 ans de microphone ” »

  1. omzominenteye dit :

    on est trop fiere de dj khalzo ce sont des dj de son genre qu on a besoin pour faire avancer la musique dans notre pays.du courage toute la nation est derrierre toi

  2. MAIMOUNA dit :

    CEST LA PREMIERE FOIS JE LU UN COMMENTAIRE DU DJ MAIS J’ai aimé son opinion bisous

  3. MAIMOUNA dit :

    je veut un réponse

  4. MAIMOUNA dit :

    ou envoyer sa sur mon émail ok

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|