• Accueil
  • > CULTURE
  • > Dj Khalzo crie au scandale après avoir été illégalement raflé par la Police !
( 26 août, 2008 )

Dj Khalzo crie au scandale après avoir été illégalement raflé par la Police !

                    khalzo.jpg

Vous qui avez toujours pensé ou soutenu que la police mauritanienne et ceux qui l’incarnent ont changé de fusil d’épaule, détrompez-vous ! Car, il n’en est rien. Mieux encore, elle est devenue pire qu’un frelon dans le pantalon. On croyait que notre police nationale, après le coup d’Etat du 3 Août 2005 qui a balayé le régime dictatorial de Maouiya Ould Sid’Ahmed Taya, allait s’assagir. Mais non ! On semble revivre l’Etat policier et militaire auquel nous avait délivrés la nuit du 3 Août (Malheureusement que la Mauritanie ait retourné à cette période avec l’arrivée du Général Ould Abdel Aziz). C’est toujours le supplice de Tantale ! Les tracasseries et les intimidations de divers ordres de la part de nos policiers qui ne savent que roupiller comme des marmots et soutirer de l’argent aux pauvres continuent de plus belle au mépris des libertés individuelles. Les bêtises de nos policiers frisent parfois le dégoût et l’amertume.

 

Nul aujourd’hui n’ignore les bavures qu’ils commettent sur de simples citoyens, comme vous et moi. On en a marre d’en parler à chaque fois. De telles bavures n’épargnent personne. Ce qu’il ne faudrait jamais souhaiter : c’est de croiser le fer avec eux. Car, ils sont capables, même si vous êtes dans la légalité, de vous traîner dans toutes sortes d’humiliations imaginables. C’est nos amis rappeurs qui pâtissent en premier lieu de cet état de fait digne vraiment de la préhistoire. Ces derniers, comme hier au temps de Maouiya Ould Sid’Ahmed Taya, sont constamment surveillés comme du lait sur du feu. Leur engagement, leur détermination et leur prise de position courageuse sur certains  maux qui gangrènent la société et l’Etat mauritaniens leur valent souvent d’être régulièrement dans le rétroviseur des pourfendeurs de la liberté d’expression et artistique.

 

Dans la nuit du 2 Août dernier, c’était au tour de Dj Khalzo, connu de tout le monde, d’en faire les frais. En effet, après le concert de Diam Min Tekky à l’ancienne Maison des Jeunes de Nouakchott au terrain de basket Ball où il assurait la présentation et l’animation du concert, comme à l’accoutumée, Dj Khalzo est appréhendé par des policiers qui maîtrisent tout sauf le langage de la civilité et du respect. Motif de son arrestation : boule de mystère ! Hélas, et c’est regrettable de le dire, le règne de la justice, de l’honneur et de la fraternité n’est pas pour demain !

 

L’uniforme que portent (nos) policiers ne leur confère pas le privilège de tarabuster les citoyens mais le devoir de veiller sur leur sécurité et leurs biens. Qui n’a pas souffert des erreurs, des négligences, des travers et des grossièretés de nos policiers ? Mieux vaut le dire : la police est un corps pourri de l’intérieur. Les exhalaisons qu’elle dégage n’épargnent personne. Sauf ceux qui ont un cache-nez, c’est-à-dire ceux qui ont des parents dans cette institution incapable de protéger ses propres citoyens contre certaines véhémences et viols. Un corps composé de véreux, d’implacables, de pervers et surtout de malhonnêtes peut-il prétendre se substituer à la force publique et servir de parangon ? Certainement pas, car ceux qui l’incarnent font penser à des grenouilles enturbannées.

 

Ce qui est arrivé à Dj Khalzo dans la nuit du 2 Août dernier n’est que l’arbre qui cache la forêt. Car, les exemples ne manquent pas et constituent de véritables cas de conscience. «Arrivé à la Médina R, au niveau de l’école 5, brusquement, un pick up de la police s’arrête devant moi. Un homme y descend et se dirige vers moi en courant. J’eus peur. Sans me demander mes papiers, il me demande de monter dans la voiture en hassanya. Je lui rétorquai pourquoi je monte », raconte Dj Khalzo.

 

La discussion s’engage. Et le policier de le traiter d’insolent parce qu’il a tout simplement osé lui dire pourquoi. Réprimandé, humilié, agressé et malmené par ce policier sous le regard complice de ses collègues, Dj Khalzo finit par abdiquer en dépit de sa protestation. Après avoir montré ses papiers au chef de la rafle, ce dernier, sans réfléchir, ordonna Dj Khalzo de monter dans le pick up. «Il y avait d’autres jeunes raflés : des maures. Une fois arrivés au niveau de la SOCIM, l’un d’entre eux appelle un de ses parents policiers pour lui dire de le venir en rescousse. On fait le tour entre la SOCIM et la Médina 3, on sort vers la clinique, le monsieur que le jeune avait appelé se présente pour libérer ce jeune et ses amis. Lorsqu’ils sont descendus, moi aussi, j’ai fait pareil. Quand je suis descendu, on m’a serré le collet en me disant : tu vas remonter ! J’ai répondu : si vous voulez, vous me tuez ! Je ne remonterai dans la voiture tant que ces jeunes que j’ai trouvés dans le pick up ne sont pas remontés », explique-t-il. «A force de brutaliser sa jeunesse, elle finit par s’adonner à la violence, à la délinquance…Je ne peux pas me sentir étranger en France ou ailleurs et encore me sentir étranger dans mon propre pays », fulmine-t-il. «La police ne doit pas être là pour semer la terreur », conclut-il en trouvant anormal que cette institution publique se transforme en agresseur au lieu de protéger ses propres citoyens.

 

Ces rafles sans limites et sans justifications écœurent tout le monde. Si ce n’est pour arrondir les fins de mois, ces rafles n’ont aucune utilité publique. En plus, la Mauritanie n’est pas dans une situation exceptionnelle pour légitimer de telles rafles. Dj Khalzo assimile son arrestation à une volonté manifeste de la part de la police d’étouffer les libertés notamment celles de la jeunesse. «Qu’on cesse d’opprimer la jeunesse mauritanienne et le peuple mauritanien! Qu’on nous laisse vivre dans la tranquillité ! Qu’on se sente que nous sommes chez nous ! », lance-t-il tout en déplorant ces rafles qu’il faut dénoncer à tout bout de champs.  

 

Babacar Baye NDiaye

 

 

 

 

 

1 Commentaire à “ Dj Khalzo crie au scandale après avoir été illégalement raflé par la Police ! ” »

  1. maillot paris dit :

    I am curious to find out what blog platform you happen to be using? I’m experiencing some small security issues with my latest blog and I would like to find something more safe. Do you have any solutions?
    [url=http://www.syplus.com/maillotdefootpascher/maillot-paris.html]maillot paris[/url]

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|