• Accueil
  • > POLITIQUE
  • > Fondation KB-Sénat:Maître Lô Gourmo demande la mise sur pied d’une commission d’enquête internationale
( 26 août, 2008 )

Fondation KB-Sénat:Maître Lô Gourmo demande la mise sur pied d’une commission d’enquête internationale

fondationkbsnat.jpg

Les avocats de la fondation KB en l’occurrence maîtres Lô Gourmo et Moulaye Aly ont tenu une conférence de presse ce dimanche 24 août. A l’ordre du jour : porter à l’attention de l’opinion publique nationale et internationale un certain nombre d’éclaircissements relatifs à la fondation KB dirigée par l’épouse du Président déchu Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi.

Cette conférence de presse, rappelons-le, intervient au moment où le Parlement est en session extraordinaire pour, entre autres, mettre sur pied une commission d’enquête sénatoriale chargée de vérifier la provenance des fonds de la fondation KB. «C’est justement l’occasion rêvée de mettre toute la lumière sur la fondation KB », a estimé Lô Gourmo. «Nous demandons solennellement, poursuit-il, aux Nations Unies qui ont fait une déclaration sur la situation en Mauritanie de mettre sur pied, dans le cadre de l’examen de la situation, une commission d’enquête internationale en relation avec l’Union Africaine et avec d’autres institutions notamment l’Union Européenne pour faire toute la lumière sur les fonds dont disposerait la fondation KB et sur l’utilisation de ces fonds afin de nous dire concrètement où sont passés les fameux milliards que l’on reproche à la fondation, à ses responsables et notamment à sa principale responsable.(Khattou Mint El Boukhary, Ndlr) »

Ayant compris que l’épée de Damoclés est suspendue sur la tête de sa cliente(la fondation KB), maître Lô Gourmo a demandé le plus rapidement possible la constitution de cette commission d’enquête internationale.  «La transparence la plus totale pourrait à ce moment là être trouvée dans cette fameuse affaire qui alimente tellement de rumeurs et même de fantasmes », dit-il tout en fustigeant la destabilisation permanente dont la fondation KB et ses responsables sont victimes. «Il faut que l’on sache où sont les milliards de la fondation. Qui a utilisé ces milliards pour que l’honneur de cette fondation soit lavée ou alors pour que le peuple mauritanien sache qu’il y a eu détournements et abus de fonds sociaux », souligne-t-il. 

Oui, pour la commission d’enquête sénatoriale. Mais, prévient Lô Gourmo : «Nous voulons une instance authentiquement neutre et guidée par la seule volonté de clarifier les comptes de la fondation KB et de dire la vérité au peuple mauritanien afin qu’il ne reste pas le moindre doute sur la moindre ouguiya qui serait tombée dans les fonds de la fondation KB depuis sa constitution ». Autrement dit, une commission d’enquête internationale à qui on chargera la vérification de la provenance des comptes de la fondation KB. 

Comme l’a expliqué Lô Gourmo, seule cette commission d’enquête internationale permettra d’échapper à l’aspect unilatéral d’un contrôle par une des parties impliquées dans la crise politique mauritanienne à savoir le Sénat. En termes plus clairs, cela voudrait dire que les sénateurs pourraient se servir de la commission d’enquête sénatoriale  pour impliquer la fondation KB et partant de là s’en servir comme fondement d’un jugement pour haute trahison du Président de la République déchu. Dans ce cas de figure, Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi risquerait la peine capitale. «Cette histoire de commission d’enquête internationale est une question qui est de bonne santé politique et de bonne gestion de la crise actuelle par la communauté internationale », a fait savoir maître Lô Gourmo. 

La situation semble être grave. Et, certains parlementaires de la majorité sont en train, avec la complicité du général Mohamed Ould Abdel Aziz, de dérouler sournoisement leur stratégie de mise à mort de Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi qu’on pourrait accuser de haute trahison pour avoir aidé la fondation de son épouse de tirer profit de l’argent de l’Etat mauritanien. 

Pour le moment, les avocats de la fondation KB croisent les bras et attendent la constitution de cette commission d’enquête sénatoriale. «Dores et déjà, elle ne représente pas la diversité sénatoriale », lance Lô Gourmo tout en dénonçant l’acharnement orchestré dont est victime, à ses yeux, la fondation KB qu’on accuse à tort et à travers sans preuve. «Nous sommes bien dans le registre des accusations non fondées», soutient-il et pense que l’affaire de la fondation KB est un dossier archivide. «Le coup d’Etat, révèle-t-il, a été justifié par le comportement, entre autres, de la fondation KB. On a vu les communiqués. On a vu les déclarations. On a entendu même de grosses pontes sénatoriales s’exprimer sur cela spécifiquement  devant les délégations internationales venues à Nouakchott pour comprendre le coup d’Etat.» 

Maître Lô Gourmo ne demande qu’une chose à la commission d’enquête sénatoriale qui sera bientôt mise sur place pour enquêter sur la provenance des fonds de la fondation de Khattou Mint El Boukhary : qu’elle aille jusqu’au bout de ces investigations pour dire s’il y a eu la moindre ouguiya venue de l’Etat mauritanien et tombée dans l’escarcelle de la fondation KB ! Parallèlement à la commission d’enquête sénatoriale, maître Lô Gourmo a demandé aussi la constitution d’une commission d’enquête internationale. «Ce serait très gentil de leur part, adresse-t-il aux sénateurs qui vont constituer la commission d’enquête, de prendre le ballon au vol et d’accepter cette commission d’enquête internationale. Mais, ils n’accepteront pas. Vous savez pourquoi. Parce qu’il n’y a rien », avertit-il.   

Babacar Baye Ndiaye   

Pas de commentaires à “ Fondation KB-Sénat:Maître Lô Gourmo demande la mise sur pied d’une commission d’enquête internationale ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|