• Accueil
  • > ACTUALITES
  • > Deuxième marche du FNDD: Les forces de sécurité plus présentes que les manifestants !
( 16 octobre, 2008 )

Deuxième marche du FNDD: Les forces de sécurité plus présentes que les manifestants !

La deuxième marche du Front National pour la Défense de la Démocratie prévue hier a été dispersée par les forces de l’ordre déployées dans tous les lieux sensés abriter les manifestations. Pour tromper la vigilance de la police, des groupes de manifestants ont tenté de s’ébranler à partir du garage  d’Arafat dans le quartier d’El Mina.  

Là, ils ont été repoussés par des éléments de la garde nationale dépêchée pour la circonstance en renfort. A coup de matraques et de grenades lacrymogènes, les militants du Front National pour la Défense de la Démocratie ont quitté les lieux abandonnant dans leur débandade des pneus brulés et des projectiles qui encombraient les lieux. Dans tous les autres endroits de la ville, la situation était calme. 

Tous les points présumés pouvant servir de regroupements aux sympathisants du Front National pour la Défense de la Démocratie qui réclame toujours le retour à l’ordre constitutionnel et le rétablissement de Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi dans ses fonctions de Président de la République, ont été quadrillés par la police  mobilisée  très tôt pour prévenir toute tentative du Front de mettre à exécution son mot d’ordre de marcher. 

Et, jusqu’à 17 heures 30, hier, en parcourant les artères du centre-ville, on n’a pas remarqué l’ombre de manifestants ainsi que de celle des responsables du Front National pour la Défense de la Démocratie.  

De temps à autre, la police faisait des patrouilles pour réprimer la moindre tentative de déstabilisation du régime de Mohamed Ould Abdel Aziz. D’autant plus que le Wali  de Nouakchott  n’avait pas autorisé cette marche annoncée toute la semaine par le Front National pour la Défense de la Démocratie déterminé  cette fois-ci à défier les policiers. Occasion ratée en raison de l’inégalité des armes. Et, pourtant, les manifestants, pierres à la main, étaient déterminés et prêts à marcher et affronter la garde nationale venue au secours pour renforcer les éléments de la police. Certains se demandaient même en ironisant où étaient passés les responsables du Front National pour la Défense de la Démocratie qui s’égosillaient qu’ils allaient cette fois-ci sortir dans la débandade.  

Faut-il le souligner, cette marche intervient à une période où le Front National pour la Défense de la Démocratie traverse une crise interne depuis quelques jours. Plutôt qu’un effet d’annonce, cette marche était  peu probable d’avoir lieu  eu égard aux violentes réprimandes de la semaine dernière par la police.  

L’ardeur du Front National pour la Défense de la Démocratie semble subitement retomber comme un soufflet après l’initiative proposée par Messaoud Ould Boulkhéir pour sortir de la crise actuelle. Est-ce un signe un relâchement? 

 

Babacar Baye Ndiaye 

Pas de commentaires à “ Deuxième marche du FNDD: Les forces de sécurité plus présentes que les manifestants ! ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|