• Accueil
  • > ACTUALITES
  • > Baba Tandian: »Je suis désolé de ce qui est arrivé à Sidi »
( 20 novembre, 2008 )

Baba Tandian: »Je suis désolé de ce qui est arrivé à Sidi »

« Ce qui est arrivé à Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi ne devait jamais arriver », a tenu Baba Tandian, propriétaire du « Groupe Tandian Multimédia », au cours d’une conférence presse, en réponse au coup d’Etat du 6 Août 2008. 

Il a apporté des précisions sur les propos qu’il avait tenu à l’encontre de Khattou Mint El Boukhary, l’ex-première laquelle est accusée par l’actuel pouvoir d’avoir bénéficié illicitement des fonds publics de l’Etat. Il est revenu aussi sur les mobiles du coup d’Etat né, selon lui, de la mésentente entre Khattou Mint El Boukhary et Mohamed Ould Abdel Aziz. 

Sur un plan purement économique, il a endossé la responsabilité de l’échec du président Sidi sur son ancien Premier Ministre Zéine Ould Zéidane qu’il accuse de n’avoir pas été à la hauteur de sa mission, surtout pour un économiste de sa stature. Par rapport aux milliards supposés détournés par Khattou Mint El Boukhary, Tandian Baba a apporté des clarifications en faisant savoir qu’il s’agissait tout simplement de « la simulation » et non des accusations fortuites portées envers elle. Et qu’il n’a pas de problèmes particuliers avec l’ex-première dame. 

Concernant le procès qui l’oppose à la fondation KB finalement ajourné, Tandian Baba a fait savoir que les avocats de la dite fondation ont demandé le report dudit procès au mois de Janvier prochain. En raison de l’absence de Me Lô Gourmo, actuellement en France où il est professeur de Droit. 

Relativement à son interview accordée à son journal « Le Matin » en date du 8 août 2008, il a précisé que ce n’était pas une volonté délibérée de dénigrer ou de faire de la diffamation envers Khattou Mint El Boukhary. «Moi, la première dame, je ne la connais pas. Je l’ai vue une fois. C’était à Dakar pour accueillir son mari. C’était la première fois, je la voyais. C’était la dernière fois que je la voyais », précise-t-il. Suffisant donc pour lui de refuser tout colportage envers la première dame que lui prêtent certaines langues déliées.  

                  babatandian.jpg 

Par rapport aux marchés qu’on lui prête d’avoir gagné en Mauritanie, il a dégagé d’un revers de la main les accusations faites contre lui. De même que ses supposés liens avec un homme d’affaires mauritanien très célèbre. «Moi, je n’ai jamais eu de marchés à la présidence. Je n’ai jamais bénéficié de largesses de personne. Jamais ! », se défend-il. Par contre, «pendant les élections, toutes les affiches que vous avez vues en l’occurrence Sidi et Zéine ont été imprimées chez moi », rajoute-t-il en exhibant simultanément les portraits de Sidi.  

«Ce qui est insolite, c’est que la moitié des affiches a été payée par moi-même et l’autre par un ami du président », dit-il en faisant savoir qu’il a participé à la campagne de Sidi à qui il a donné 50 millions d’ouguiyas. Ironie du sort, c’est à l’hôtel Khalima où il a tenu sa conférence de presse qu’il l’avait remis ce chèque. Il a révélé aussi que c’est lui qui a financé les affiches de Zéine à hauteur de 100 millions. 

Baba Tandian a fait savoir à l’assistance qu’il va porter plainte contre certains journaux locaux qui l’accusent d’avoir participé à la descente aux enfers de Sidi Mohamed Ould Cheikh. «Qui m’a vu participer à la destabilisation de Sidi », s’interroge-t-il. 

La guerre entre Baba Tandian et la fondation Kb semble ouverte. Désormais, «Le Matin se réserve maintenant le droit d’enquêter, d’écrire sur la fondation, sur ses dirigeants et ses avocats. Et surtout de faire connaître aux sénégalais qui est Khattou Mint El Boukhary. Les investigations se feront en Mauritanie, au Niger et au Koweït. Nous avons les moyens de notre politique », a-t-il révélé. 

Babacar Baye Ndiaye  

Pas de commentaires à “ Baba Tandian: »Je suis désolé de ce qui est arrivé à Sidi » ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|