• Accueil
  • > CULTURE
  • > SICA 2008:Diddal Jalaal s’illustre par sa particularité musicale
( 27 février, 2009 )

SICA 2008:Diddal Jalaal s’illustre par sa particularité musicale

Il est des évènements qui donnent des coups de pouce aux groupes musicaux. C’est le cas des Stars de l’Intégration Culturelle Africaine (SICA). Cette manifestation musicale qui s’est déroulée du 17 au 23 novembre 2008 dans la capitale béninoise, Cotonou, a réuni 17 artistes africains venus de différents pays du continent. La Mauritanie y a été représentée par le groupe musical «Diddal Jalaal » qui s’est illustré par sa particularité musicale. 

Pour une première participation, le groupe musical «Diddal Jalaal» a merveilleusement marqué les esprits des béninois. D’ailleurs, la presse béninoise a largement couvert la participation de «Diddal Jalaal». Cerise sur le gâteau, le consul honoraire de Mauritanie est venu leur rendre visite. 

En outre, les organisateurs des SICA ont remis à Bâ Djibril Ngawa, le manager du groupe, une procuration lui permettant d’organiser en Mauritanie un concours musical qui permettra au gagnant de participer aux SICA de 2009. «Cela ouvre de nouveaux horizons pour la musique mauritanienne», explique-t-il. 

Ceci est d’autant plus vrai que les SICA sont un évènement continental très médiatisé par Tv5, Rfi, Canal Horizons, Cfi…D’ailleurs, en marge des SICA, Tv5 a réalisé un reportage spécial sur le groupe qui va sortir au courant du mois de janvier 2009. 

La participation de «Diddal Jalaal» aux SICA de 2008 qui va donner un coup d’accélérateur à la carrière musicale de ce groupe est une preuve de maturité, une reconnaissance internationale qui vient s’ajouter à leurs efforts de sensibilisation contre le tabac, le Sida, le déboisement…en Mauritanie. 

L’engagement du groupe musical «Diddal Jalaal» dans le domaine social est réel. Depuis plus de dix ans, ce groupe mène des campagnes de sensibilisation. D’ailleurs, le groupe a reçu, dans le cadre de ses tournées de sensibilisation, en collaboration avec des Ongs locales, des attestations de reconnaissance et de félicitation de la part des centres de santé et des mairies. Chaque année, «Diddal Jalaal» fait plus de 200 concerts dans le monde rural entre l’Assaba et le Guidimakha. 

L’association musicale Jalaal veut renforcer ses actions de sensibilisation partout à travers la Mauritanie. Dans cette association, la musique est au service du développement. C’est une mission à laquelle s’est toujours investi cette association qui dispose d’un siège et reconnu par l’Etat mauritanien. 

Ici, la musique ne prend pas le dessus sur le volet développement qui est la seconde casquette de l’association musicale Jalaal qui regroupe en son sein plus d’une vingtaine de personnes. Mieux encore, l’association musicale Jalaal veut explorer un nouveau créneau : descendre sur le terrain comme le font les Ongs qui se sont toujours sucré sur leur dos. «Je les rends crédibles sur le terrain et moi je suis dans l’ombre», affirme le manager du groupe musical «Diddal Jalaal», Bâ Djibril. 

Diddal Jalaal a un répertoire de chansons très riche qui traite de la santé, de l’environnement, de l’écologie, du Sida, du tabagisme… «Chaque concert de Diddal Jalaal, c’est de la sensibilisation », dit Bâ Djibril. «Nous croyons vraiment que les musiciens doivent œuvrer pour le développement du pays en utilisant leur musique et leur popularité au service de la société », explique-t-il. 

Quoi de mieux qu’un concert gratuit pour sensibiliser les populations sur certains thèmes humanitaires, didactiques, sanitaires et environnementaux. «Nous utilisons la musique pour faire passer les messages. C’est plus facile et plus efficace », affirme Bâ Djibril. 

Au courant de l’année 2009, le groupe musical «Diddal Jalaal» compte organiser une grande tournée nationale qui va concerner les wilayas du Gorgol, du Brakna, du Guidimakha et de l’Assaba sur la protection de l’environnement et surtout sur la tuberculose qui tue des centaines de personnes en Mauritanie par année. 

Le groupe musical «Diddal Jalaal» ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Leur participation aux SICA de 2008 semble donner une nouvelle dimension à leur carrière musicale. Le groupe compte mettre à profit la visibilité internationale que leur ont offert les SICA. 

Les Stars de l’Intégration Culturelle Africaine qui restent un évènement musical majeur dans l’agenda culturel et artistique du continent africain, c’est aussi une occasion de donner un coup de pouce à l’émergence d’artistes plasticiens africains. 

Le manager du groupe musical «Diddal Jalaal» n’a pas voulu rater cette occasion unique. A la place des Martyrs de Cotonou, Bâ Djibril a exposé 5 tableaux dont la thématique portait sur le trafic des enfants en Afrique et dans le monde. Ce thème lui est si cher qu’il n’a pas hésité à postuler à l’exposition où il a d’ailleurs fait la connaissance d’un artiste peintre nigérian du nom de Lanké qui l’a beaucoup impressionné. D’ailleurs, ils ont fait une création commune. 

Babacar Baye Ndiaye 

Pas de commentaires à “ SICA 2008:Diddal Jalaal s’illustre par sa particularité musicale ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|