• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 14 septembre 2010
( 14 septembre, 2010 )

Aminétou Mint El Moctar juge la Télévision de Mauritanie

La Présidente de l’Association des Femmes Chefs de Famille (A.f.c.f.), Aminétou Mint El Moctar, qui a comparé la Télévision de Mauritanie (T.v.m.) à un décor, a affirmé que celle-ci ne répondait absolument pas aux aspirations et aux expectatives de la population.

« Les Mauritaniens s’attendent à être éduqués par la Télévision de Mauritanie à travers des émissions de sensibilisation, d’orientation et d’éducation. Sur ce plan, c’est zéro », a-t-elle indiquée tout en demandant le toilettage des programmes de cette chaîne d’Etat.

Aujourd’hui, de plus en plus, la Télévision de Mauritanie est critiquée pour ses grilles de programmes jugées d’une autre époque et notamment pour son manque d’ouverture. Tout le monde n’a pas accès à ce média public et d’Etat principalement la société civile qui doit faire preuve d’accointance, de soumission et d’allégeance avec le pouvoir en place pour qu’elle se voie accorder un temps d’antenne ou inviter à des émissions de débat.

L’image de la Télévision de Mauritanie n’a jamais été aussi écornée comme elle l’est aujourd’hui et suscité tant de désamour et de désintéressement de la part des Mauritaniens qui préfèrent regarder des chaînes de télévision étrangères comme France 24, TV5, Al Jazeera, la 2STV, l’ORTM, 2M…que leur propre chaine de télévision nationale.

Pour la présidente de l’A.f.c.f., la réponse est à chercher même dans les programmes de la Télévision de Mauritanie. « Le Président de la République est parti. Le Ministre est revenu. Celui-ci a rencontré ou reçu celui-là. Mais, cela n’intéresse véritablement pas les Mauritaniens. Les programmes de la TVM sont pauvres et complètement déconnectés de la réalité », explique-t-elle sur un ton narquois.

S’engager dans un processus de réforme et d’adaptation de ses grilles de programme par rapport aux questions qui interpellent les Mauritaniens comme celles relatives aux droits de l’Homme et à la bonne gouvernance, c’est là, selon Aminétou Mint El Moctar, l’effort à consentir par la TVM pour soigner son image auprès du public.

Puis, elle précise que si on critique la Télévision de Mauritanie, c’est pour que les choses s’améliorent et changent. « Nous ne cherchons pas le pouvoir. On est contre personne. Aussi, on est avec personne. On est là pour l’intérêt des populations pour changer les pratiques néfastes qui ne servent pas le peuple Mauritanien. Notre rôle, c’est d’attirer les pouvoirs publics sur ce qui ne va pas et cela, nous ne pouvons le faire qu’à travers les médias comme
la Télévision de Mauritanie« , dit-elle.

Aminétou Mint El Moctar ajoute enfin qu’on ne peut pas aspirer à changer les mentalités des Mauritaniens sans que la TVM n’y participe. « Mais, il faudra qu’elle s’ouvre à tous ceux qui sont prêts à aider dans le changement des mentalités », affirme-t-elle sous forme de plaidoyer et d’appel du pied.

Babacar Baye NDIAYE 

|