• Accueil
  • > SOCIETE
  • > Projet de loi sur le secteur pharmaceutique : Les professionnels interpellent les parlementaires
( 22 septembre, 2010 )

Projet de loi sur le secteur pharmaceutique : Les professionnels interpellent les parlementaires

Depuis quelques années, le secteur pharmaceutique est, lui aussi, frappé par l’anarchie. Celle-ci a entraîné l’irrespect de la réglementation en vigueur, l’émergence de médicaments contrefaits et non enregistrés au niveau de la direction de la Pharmacie et des Laboratoires, la spéculation sur les produits pharmaceutiques et la recherche abusive du bénéfice au détriment du pouvoir d’achat des populations.

Aujourd’hui, pour mettre un terme à cette situation, le gouvernement a adopté un nouveau projet de loi sur le secteur pharmaceutique. Lors de sa présentation par le Ministère de la Santé, le samedi 26 décembre 2009, à l’Assemblée Nationale, l’Association des Pharmaciens Mauritaniens a tenu un sit-in pour pousser les parlementaires à voter ce projet de loi qui va permettre, aux yeux des pharmaciens, d’assainir le secteur.

« Un médicament, ce n’est pas un jus d’orange. Ce n’est pas non plus une omelette », a prévenu Elbou O. Mohamed Brahim Vall, pharmacien et directeur du Laboratoire Biomed 24.

« On a constaté récemment en Mauritanie que les cancers, les insuffisances rénales, les pathologies cardiaques et les maladies gastro-intestinales ont atteint des proportions inquiétantes à cause de l’automédication et de la contrefaçon », a-t-il expliqué.

Face à cette situation, l’Association des Pharmaciens Mauritaniens a indiqué que les parlementaires, en votant cette loi, sauveront le secteur pharmaceutique et préserveront la santé publique. Cette fois-ci, les pharmaciens l’espèrent fort, le gouvernement va éviter au secteur pharmaceutique de sombrer davantage et de le sauver des mains d’opportunistes.

« Si la loi de 1987 a été bien appliquée et que le rôle du commercial soit bien défini, on n’en serait pas là ce stade », a indiqué Thierno Mamadou Bocar Guèye qui n’a pas manqué de dénoncer l’anarchie qui s’est emparée du secteur pharmaceutique. Le sort du secteur est donc entre les mains des parlementaires qui doivent se prononcer sur le texte soumis par le gouvernement et duquel dépendra la mise aux normes du secteur.

Babacar Baye Ndiaye

Pas de commentaires à “ Projet de loi sur le secteur pharmaceutique : Les professionnels interpellent les parlementaires ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|