• Accueil
  • > ACTUALITES
  • > Les intentions de retour des réfugiés mauritaniens au Sénégal ont considérablement baissé selon Aldiouma Cissokho
( 29 décembre, 2010 )

Les intentions de retour des réfugiés mauritaniens au Sénégal ont considérablement baissé selon Aldiouma Cissokho

cissokhoaldiouma1.jpgAldiouma Cissokho a affirmé, lundi, que «non seulement, Mohamed Ould Abdel Aziz est en train de mal gérer la question des réfugiés, mais il est en train de trahir les réfugiés mauritaniens », rappelant que l’actuel locataire du Palais de la République « n’a pas fait le coup d’Etat d’août 2OO8 pour réparer ce qui s’est passé mais il est en train de creuser le trou » et d’accentuer « la division entre les communautés» du pays.

Le président du Mouvement des réfugiés mauritaniens pour la défense des droits de l’Homme et par ailleurs coordinateur des organisations des réfugiés mauritaniens au Sénégal a fustigé par des mots cinglants la gestion actuelle du dossier des déportés et du passif humanitaire, en soutenant que «de 95%, on est maintenant arrivé à 20 ou 25% de personnes qui veulent revenir » en Mauritanie.

Aux yeux d’Aldiouma Cissokho, Mohamed Ould Abdel Aziz est en train de trahir l’esprit de la transition de 2005-2007, les conclusions des Journées nationales de concertation et de mobilisation sur le retour des réfugiés et le règlement du passif humanitaire de novembre 2007 et l’accord triparti entre la Mauritanie, le Sénégal et le Haut Commissariat aux Réfugiés.

«Nous n’avons pas confiance pas en Mohamed Ould Abdel Aziz, a indiqué Aldiouma Cissokho. Ce qu’il dit et ce qu’il fait, c’est totalement différent. Cette prière qu’il a faite à Kaédi pour demander pardon est un spectacle folklorique. Mais, il faut qu’il commence à regarder autour de lui quels sont ces criminels qui sont membres de ces déportations, qui sont à côté de lui. »

Aldiouma Cissokho, qui a critiqué le refus de l’Etat mauritanien d’accorder aux réfugiés encore restés au Sénégal ou au Mali des pièces d’Etat civil, estime que Mohamed Ould Abdel Aziz « n’a pas donné le poids qu’il faut à l’ANAIR ». « Il ne lui a pas donné suffisamment de moyens. L’ANAIR est le porte-drapeau de l’Etat par rapport à cette question », a-t-il relevé.

Babacar Baye Ndiaye pour Cridem

Pas de commentaires à “ Les intentions de retour des réfugiés mauritaniens au Sénégal ont considérablement baissé selon Aldiouma Cissokho ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|