• Accueil
  • > Recherche : service urgences nouakchott
( 16 janvier, 2011 )

Un homme coincé aux urgences du CHN faute de pince

Un homme d’une trentaine d’années s’est vu, ce lundi, retenu pendant plus d’une quarantaine de minutes aux Urgences du Centre Hospitalier National de Nouakchott parce qu’il n’y avait pas tout simplement de pince dans ce service.

A la suite d’un accident de circulation, cet homme a été rapidement acheminé au Centre Hospitalier National de Nouakchott pour se faire soutirer la bague coincée et enfoncée sur son doigt de son bras gauche ouvertement fracturé.

Il patientera pendant une bonne quarantaine de minutes alors qu’il souffrait d’hémorragie continue avant d’être tiré d’affaire grâce à l’intervention de son patron qui a saisi le chef du service des Urgences.

« Il n’y avait aucune pince encore moins un matériel adéquat pour couper la bague. Selon les infirmiers, les pinces se trouvaient au niveau du bloc opératoire. C’est dans ce service, d’ailleurs, qu’on a pu se procurer d’une pince pour lui tirer d’affaire sans être anesthésié », a expliqué un proche de cet homme.

Au Centre Hospitalier National de Nouakchott, les malades s’offusquent souvent des conditions de traitement des agents de cette première structure sanitaire du pays.

Babacar Baye Ndiaye pour Cridem

 

 

|